Biographie de l’auteur

Amos Maurice, citoyen haïtien, est titulaire d’un doctorat en droit public de l’Université de Poitiers et travaille comme consultant en Haïti. Résidant à Pétion-Ville, HT6140, Haïti, il est né en décembre 1972 à Boutous, une localité rurale de Bas-bois dans la commune de Port-Salut (Sud, Haïti), de parents agriculteurs. Il a grandi à la campagne jusqu’à l’âge de 19 ans (de 1972 à 1991), puis a déménagé aux Cayes, la ville chef-lieu du département du Sud d’Haïti, pour terminer ses études secondaires (de 1991 à 1994).

Amos a commencé ses études à l’âge de sept ans en accompagnant secrètement son frère aîné à l’école. Il était si petit que ses parents préféraient attendre qu’il grandisse avant de l’envoyer à l’école, mais ils avaient sous-estimé sa détermination. Il a réussi ses études principalement grâce à des bourses de la congrégation Saint-Dominique de Port-Salut et à d’autres bourses du Gouvernement français.

Il a effectué ses études primaires à l’établissement Saint-Dominique de Port-Salut de 1980 à 1986, et ses études secondaires au même endroit de 1987 à 1991. Durant l’année scolaire 1986-1987, il a été élève à l’École nationale de Bas-bois. Il a ensuite continué ses études secondaires au Lycée Philippe Guerrier des Cayes de 1991 à 1994. Après une année en sciences économiques dans une annexe de l’École de Droit et des Sciences économiques des Gonaïves située à Port-au-Prince, et avoir assisté en tant qu’auditeur libre à des cours d’économie à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Port-au-Prince de l’Université d’État d’Haïti, il a commencé ses études universitaires dans cette institution, où il a étudié de 1996 à 2008.

Entre 1996 et 2000, Amos a poursuivi ses études à l’Institut d’Études et de Recherches Africaines d’Haïti (IERAH), où il a décroché une licence en Études africaines, afro-américaines et caribéennes. Parallèlement, il a suivi des cours en auditeur libre à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques de Port-au-Prince tout en étant inscrit à l’École de Droit et des Sciences Économiques des Gonaïves, où il a également obtenu une licence en droit. Entre 2002 et 2004, il a poursuivi ses études au Département des Sciences du Développement (DSD) de la Faculté d’Ethnologie, obtenant un diplôme de maîtrise en sciences du développement. De 2003 à 2006, il a étudié les sciences politiques et les relations internationales à l’Institut National d’Administration, de Gestion et des Hautes Études Internationales (INAGHEI), bien qu’il n’ait pas complété son diplôme. De 2006 à 2008, il a participé au programme de maîtrise de la Faculté de Droit et des Sciences Économiques de Port-au-Prince, où il a réalisé un master en études judiciaires. De 2010 à 2014, Amos a effectué son doctorat en droit public à l’École Doctorale Droit et Science Politique Pierre Couvrat de l’Université de Poitiers, en France. Il a réussi ses études doctorales grâce à un contrat doctoral de la région Poitou-Charentes et des bourses du Gouvernement français, du Centre d’Études et de Recherche sur les Territoires et l’Environnement (CERETE) et de la Fondation de l’Université de Poitiers. Par ailleurs, entre 2014 et 2016, il a suivi sa formation à la profession d’avocat à l’École du Centre-Ouest des Avocats (ECOA) en France, financée par une bourse d’études du Conseil National des Barreaux de France (CNBF).

En complément de son cursus doctoral, Amos a bénéficié du soutien financier français pour suivre des formations supplémentaires à l’Université Louvain-La-Neuve en Belgique; aux Universités Paris Nanterre la Défense, Paris-Dauphine, Lyon, Nantes; ainsi qu’à l’Institut de Droit de l’Urbanisme, de la Construction et de l’Aménagement (IDUCA).

Après plus de neuf ans d’études et d’expériences en France, Amos est retourné en Haïti en 2019 afin de mettre ses connaissances et compétences au service du Peuple haïtien.

Profondément préoccupé par le changement en Haïti, il a écrit de nombreux articles, billets de blog et rapports consultatifs sur le pays. Il est également l’auteur des livres suivants : La performance urbanistique sous la condition d’une réforme totale‘, thèse doctorale, 2014; L’urbanisme et l’aménagement du territoire adaptés aux ODD: le défi d’Haïti, 2023; L’obligation étatique de bonheur, 2023; Code des lois relatives à la migration en Haïti, 2024; Haïti: Comment le sortir de ses crises, 2024.

Conscient de la piètre qualité du système politique et institutionnel haïtien, et désireux de contribuer à son amélioration sans y participer directement, Amos a définitivement abandonné la profession d’avocat plaidant et refusé toute fonction administrative en Haïti. Il a choisi de rester à l’écart de ce système pour se dédier à des activités indépendantes de recherche, de conseil et à des initiatives non lucratives. Ainsi, il a créé une organisation de la société civile non lucrative nommée Initiative Développement durable et Économie de la Connaissance (Iddec) le 19 juillet 2023 à Port-au-Prince. Avec cette association, il a initié plusieurs projets visant le développement durable et l’économie de la connaissance, tels que: l’Institut d’Éthique, de Développement durable et d’Économie du Savoir (IEDDES); l’Université populaire permanente d’Haïti (Unipoph); un dispensaire dans son village natal, parmi d’autres.

 

Amos Maurice

Amos Maurice, Docteur en droit public (Université de Poitiers), Consultant Amos Maurice

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInGoogle Plus