Pour une solution durable à la situation haïtienne

Haïti, en tant qu’État atypique, vient de traverser plus de deux siècles en crises récurrentes, dans l’incapacité de relever les défis pour les résoudre. De 1804 à aujourd’hui, il a toujours manqué de toutes les institutions indispensables au fonctionnement normal d’un État, y compris des juridictions appropriées, des représentants dignes, des systèmes indépendants et impartiaux de poursuite et de sanction, des systèmes de contrôle constitutionnel, conventionnel, administratif et légal. La Constitution haïtienne actuelle, déviée, fermée et contradictoire, est au cœur du problème. Elle entrave encore plus le fonctionnement normal de l’État.

Les principaux pouvoirs publics, tels que le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), le Conseil électoral permanent (CEP), le Parlement et la présidence de la République, sont façonnés pour défendre l’intérêt particulier de leurs titulaires plutôt que ceux du Peuple haïtien. Cette situation crée un clan intouchable, bénéficiant de privilèges et d’immunités, tandis que la population souffre. Les institutions publiques, y compris la Cour de cassation, la Haute Cour de justice, le Premier ministre, les ministères et les collectivités territoriales, sont toutes formatées pour aboutir à des crises récurrentes. À cela s’ajoute l’absence des règles nécessaires pour faciliter l’efficacité de l’aide internationale en son sein, l’efficacité des partis politiques et des forces vices nationales, pour pacifier le Peuple haïtien et favoriser la stabilité politique et la confiance entre ce peuple et ses autorités publiques.

Pour sortir de cette impasse, Haïti doit s’engager impérativement vers une solution durable. Cela implique d’audacieuses mesures, certaines nécessitant un grand dépassement et d’énormes sacrifices de la part des Haïtiens. Pour parvenir à une solution durable, il est impératif que Haïti explore de nouvelles voies, expérimente des modèles inédits et remette en question les structures institutionnelles et les approches traditionnelles. Après avoir traversé de nombreuses épreuves depuis son indépendance en 1804, il est temps pour le pays de s’engager pleinement dans une réforme d’envergure qui vise à instaurer un changement profond et durable. Il apparait louable de vouloir accompagner ses compatriotes haïtiens dans cette quête vers l’innovation et la transformation. En encourageant un débat national constructif et en favorisant l’émergence de solutions novatrices, il est possible de tracer une voie vers un avenir plus prometteur pour Haïti. En fin de compte, la volonté de repenser les paradigmes établis et de s’engager dans un processus de réforme ambitieux est essentielle pour permettre à Haïti de surmonter ses difficultés actuelles et de bâtir un avenir plus stable et prospère pour ses citoyens. Il est temps d’embrasser le changement et de travailler ensemble pour construire un Haïti meilleur et plus résilient.

En effet, je veux oser accompagner mes compatriotes haïtiens dans un grand voyage d’exploration des mesures inédites, d’institutions jamais mises en place et de modèles jamais essayés en Haïti, en vue d’un débat national pour une solution durable à notre situation. C’est pourquoi je veux inviter mes compatriotes haïtiens à plonger dans cette offrande analytique pour une solution durable à notre situation…

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Amos Maurice (5 mars 2024). Pour une solution durable à la situation haïtienne. Juste droit. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vym8


Une réflexion sur « Pour une solution durable à la situation haïtienne »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.